Les Milles (le train de la liberté)

Les Milles (le train de la liberté)

Lors de la Seconde Guerre mondiale, un village surnommé «Les Milles», non loin d'Aix-en-Provence, va servir de camp d'internement. En effet, l'armée française a réquisitionné une ancienne briqueterie pour y interner des civils hommes, allemands, autrichiens, tchèques et apatrides, de 18 à 65 ans. Ces hommes sont juifs, communistes ou simples opposants au nazisme. Beaucoup avaient fui l'Allemagne dès 1933 pensant trouver refuge en France, terre des droits de l'homme. À présent ils sont enfermés. Il y a deux Prix Nobel, des artistes, des intellectuels, une poignée de nazis ; ils sont deux mille... Célèbres ou obscurs

Bewertung

0,0   0 Stimmen